Ruffi . Giandonati

new elementary school . Ursy


Lapo Ruffi / LRA . Vanessa Giandonati

Le site se trouve en limite Ouest d'Ursy, entre la campagne et le village. Le projet ajoute au lieu un bâtiment unitaire qui se pose sur la pente du Pra Mégan en dialogue avec les différentes entités qui l'entourent, et à la manière d'une nouvelle pièce s'inscrit dans la suite des volumes scolaires-sportifs existants.






IMPLANTATION, AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS, ACCÈS
Afin de se rapprocher de l'échelle de l'enfant, le bâtiment d'école forme un volume articulé sur trois niveaux, comme deux corps entrelacés. Cela permet de gérer la pente de manière douce, d'offrir une échelle domestique au volume et de contenir de manière claire les espaces publics: préserver au nord-est l'entrée principale d'école, et d'autre part de définir au sud-ouest un accès secondaire pour l'abri pendant les activités extra-scolaires. Les aménagements extérieurs sont conçus de manière à ce qu'ils facilitent une séparation entre l'espace piétonnier et le réseau automobile pour que les enfants puissent arriver tranquillement sur le lieu de leur nouvelle école. Le passage piéton au nord conduit au préau couvert, depuis lequel l'enfant aura accès à une succession de cour de récréation, place de jeux, cour des petits. Les aires de stationnement et les arrêts de bus sont positionnés à l'est, dans le parking réorganisé; les places de stationnement de service se trouvent au sud du batiment.
VOLUME, ORGANISATION, ELÉMENT SPATIAL
La topographie du site permet l'organisation du volume comme un objet de forme brisée qui réagit au lieu. Ce travail plastique permet de diminuer l'échelle visuelle du bâtiment et par conséquent son emprise volumétrique sur l'environnement bâti, en respectant la position de la salle de gymnastique au nord et de l'ancienne buvette du foot au sud. Ces évènements spatiaux ainsi créés dépressions, compressions, effets de perspective, enrichissent les possibles appropriations de l'espace fonctionnel réparti sur les niveaux. Deux de ces derniers sont configurés comme des rez-de-chaussée profitant du raccordement naturel au terrain. Dans l'espace généré par la rencontre des deux blocs, un double large escalier permet de lier les trois niveaux en creant une intersection distributive. Les modules des classes sont disposés autour de cette distribution centrale en « H » contenant la circulation verticale et les services. Les modules sont orientés sur les quatre côtés du site, permettant des vues et des situations différentiées. Le rez supérieur, en lien direct avec le préau, permet l'accès à la salle des maîtres, aux salles d'activités ACT/ACM ainsi qu'à certains des classes primaires, qui sont aussi à l'étage. Le rez inférieur accueille les salles de classes enfantines, la salle de rythmique, l'abri ainsi que des locaux techniques.
CONSTRUCTION, MATÉRIALITÉ
La construction et la matérialité ont été pensés aussi bien en termes de caractère et identité du projet qu'en terme de durabilité et performance. D'une manière générale, le projet renvoie par sa matérialisation au caractère du lieu: le bardage extérieur en bois brut lasuré foncé rappelle les granges alentour. À l'exception du socle en béton, la structure du bâtiment est en bois avec toiture végétalisée. Le choix structurel s'est porté sur un système porteur comprenant une large utilisation du bois de provenance locale, matériau naturel renouvelable, recyclable et très performant en terme d'eco-bilan. La structure verticale du bâtiment est en ossature bois et la structure horizontale en bois-béton. Les dalles mixtes bois-béton peuvent être préfabriquées en atelier permettent une rapidité de mise en œuvre. Ce choix a également l'avantage d'améliorer l'inertie du système ainsi qu'une bonne isolation phonique. Les fenêtres sont en métal comme les puits de lumière, munies de triples verres et de stores à rouleau. Elles assurent ainsi un éclairage naturel optimal et des gains solaires importants. À l'intérieur les parois de classes sont en bois clair et le plafond en fibre de bois afin de permettre une bonne acoustique. Au sol, la chape ciment est teintée, poncée et imprégnée.
ECONOMIE, ÉNERGIE, DÉVELOPPEMENT DURABLE
Le projet nécessite très peu de mouvement de terre étant donné qu'il s'agit d'un volume sans excavation à l'exception de la partie contre terre contenant l'abri, l'économat et les locaux techniques. Le système constructif proposé s'oriente vers des solutions permettant une mise en œuvre rapide et de qualité grâce au savoir faire des entreprises de la région. Le concept énergétique proposé s'inscrit dans une démarche de développement durable à plusieurs niveaux:
- social, avec des aménagements extérieurs et des accès qui favorisent le lien social et les échanges.
- economique, avec un système constructif durable et performant dont les coûts sont connus, avec une performance énergétique assurant une économie sur le long terme.
- ecologique, le concept énergétique peut assurer le label Minergie. De plus le bâtiment répond à des exigences strictes en terme d'isolation de l'enveloppe, de protection solaire et d'éclairage naturel. Enfin la production de chaleur à distance permet d'alimenter une distribution de chaleur au sol à très basse température. Le renouvellement de l'air est assuré par un ventilation naturelle dans les salles et par un ventilation mécanique dans les locaux sanitaires.

Concours de projets d’architecture - Construction d'une nouvelle École primaire à Ursy
Competition name
Concours de projets d’architecture - Construction d'une nouvelle École primaire à Ursy
Client
Commune d'Ursy
Project name
À dada
Architect
Lapo Ruffi / LRA, Vanessa Giandonati
Design team
Lapo Ruffi, Vanessa Giandonati
Collaborators
Tommaso Clement
Site
Ursy, Switzerland
Competition
2014
Site area
26.363 sqm


0 comentarios :

Publicar un comentario en la entrada